La correction guidée : faire de l’apprenant un acteur de sa propre correction

{lang: 'fr'}

La correction des productions écrites est souvent un dilemme pour la plupart des professeurs. Comment faire pour que ces corrections soient réellement productives pour l’apprenant, et qu’il ne soit plus un simple récepteur des rectifications du professeur ?

La correction guidée est une solution que j’ai adoptée depuis quelques années. Elle consiste à souligner les erreurs quand ils s’agit d’une erreur morphologique ou lexicale, et à dessiner une croix quand il y a une omission dans la structure de la phrase. Ce modèle est très simple de manière tout à fait délibérée. Je ne veux pas complexifier la tâche avec des grilles trop élaborées, qui pourraient réduire l’initiative de l’apprenant.

Production écrite après correction guidée de l'étudiant

Production écrite après correction guidée de l’étudiant

En ce qui concerne les erreurs morphologiques, on peut prendre l’exemple d’une erreur typique des hispanophones « l’utilisation de les machines ». « De les » est souligné car il s’agit d’un oubli de contraction. Par ce biais, j’attire l’attention de l’étudiant sur ce point particulier.

Comme dit plus haut, il peut également être mis au point un éventail de symboles plus important pour une classification détaillée des différentes erreurs (sociolinguistiques, lexicales, etc.)

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Témoignages :

Carmen, Espagne : J'ai beaucoup appris avec Sébastien. Il est très patient et gentil.

Témoignages :

Martha, Allemagne : This is a very good teacher. He creates an atmosphere conducive to learning, trying continually to enrich our motivation.